© 2017 Gérald Perron Coaching

Parler en public : Les 10 plus grandes erreurs

March 14, 2017

J'ai l'habitude de présenter mes concepts dans une perspective positive. Je fais une exception aujourd'hui car j'adresse cet article aux gens qui font déjà des présentations en public et qui ont peut-être oublié ces trucs simples mais tellement importants.

 

Plusieurs gestionnaires et experts de domaine montent sur l’estrade et manquent leur coup comme orateur. Comment ces personnes intelligentes et expertes finissent-elles par être mortellement ennuyantes devant un auditoire ? 

 

Après plusieurs années à côtoyer des présentateurs de tous les domaines, j’ai préparé cette liste. Évitez ces erreurs et vous vous présenterez comme un communicateur efficace. 

Débuter avec un murmure 

Malheureusement, plusieurs orateurs amorcent leur discours avec des formules de politesse. Il faut débuter avec un coup d’éclat. Donnez à votre auditoire une statistique assommante, une phrase qui cogne, une citation pertinente, une nouvelle, quelque chose qui accrochera l’attention du public immédiatement. 

Imiter un autre orateur 

Les bons orateurs influencent le style de ceux qui veulent s’améliorer. S’en inspirer est une bonne chose, vouloir les imiter est une erreur. Les bons orateurs adaptent leur style à l’auditoire, mais ils demeurent eux-mêmes. Vous ne pouvez pas créer un lien avec l’auditoire sans authenticité. Vous n’êtes pas authentique lorsque vous n’êtes pas vous-même.

 

Ne pas préparer l’auditoire 

Si vous n’exploitez pas le temps qui précède votre présentation, vous perdez une bonne occasion d’améliorer votre crédibilité aux yeux de votre auditoire. Arrivez à l’avance afin d’accueillir les participants à votre présentation. Évitez d’arriver deux minutes avant et de repartir immédiatement lorsque vous terminez. L’auditoire désire vous rencontrer. Donnez-leur cette chance. 

Ne pas relaxer avant

La plupart des orateurs sont nerveux avant de prendre la parole. C’est normal. Utilisez le temps qui précède la présentation pour relaxer. Prenez de longues respirations par le bas du ventre pendant deux minutes.  Détendez vos épaules et votre cou avec de petits exercices. Écouter de la musique dans l’auto peut être relaxante. Faites ce que vous pouvez pour relâcher la tension qui accompagne la prise de la parole.

 

Lire son exposé mot à mot 

Probablement la dernière fois que quelqu’un vous a lu un texte mot à mot, c’était votre mère et elle voulait sûrement vous endormir. Au lieu de lire, utilisez des points de forme. Ces mots-clés prendront tout le sens à travers vos propos. Regardez les points de forme, fixez les yeux de votre auditoire et parlez.

 

Utiliser les histoires d’un autre 

Règle 1 : l’auditoire veut créer un lien avec vous. Règle 2 : l’auditoire créera un lien avec vous si vous racontez votre propre histoire pas celle d’un autre.

 

Vous pouvez rapporter des citations ou de courtes histoires d’autres sources sauf que vous devez illustrer la majorité des concepts à partir de votre vécu. Si vous croyez n’avoir rien d’intéressant à raconter sur vous, c’est que vous n’avez pas cherché assez longtemps.

 

Parler sans passion 

Désirez-vous que votre auditoire passe à l’action comme suite à votre présentation? Peu importe l’action que vous désirez provoquer, les chances sont meilleures de les influencer si vous parlez de votre sujet avec passion. C’est avantageux pour l’orateur, car lorsqu’on se laisse emporter par son sujet, on oublie la nervosité de parler en public. Parlez avec passion et vous inspirerez les autres.

 

Terminer avec une période de questions 

Plusieurs orateurs terminent leur présentation par une période de questions. Annoncez que vous allez prendre les questions et que vous passerez à votre dernier point : la conclusion. Faites un rappel sur les points traités dans votre exposé. Terminez avec une citation ou une invitation à l’action. Peu importe comment vous terminez, rendez cette fin mémorable.

 

Être mal préparé 

C’est étonnant de voir tant d’orateurs prendre la parole en étant si peu préparé. Certains lisent le texte d’un autre. D’autres lisent leur texte sans avoir défini clairement l’objectif de leur exposé. Ces personnes perdent des occasions en or de démontrer leur Leadership et ainsi améliorer leur crédibilité aux yeux des autres. Parler 20 minutes efficacement devant le bon groupe de personnes peut avoir un impact plus positif sur la perception des autres de vous qu’une année complète de travail dernière votre bureau.

 

Supposer que parler en public est facile 

Plusieurs personnes croient que parler en public est facile et qu’aucune formation ou entraînement n’est nécessaire. C’est faux. Les orateurs efficaces apprennent les rudiments de l’art oratoire comme ils apprendraient à se servir de n’importe quel outil nécessaire à leur travail. Parler en public, comme tout apprentissage, requière du temps et de l’entraînement.

 

La bonne nouvelle est que la plupart de ces erreurs se corrigent facilement si vous les reconnaissez. Corrigez-les et vous aurez un impact très efficace sur votre auditoire.

Bonne présentation!

 

P.S. Ces concepts, et bien d'autres, peuvent être présentés dans vos milieux de travail.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

Parler en public : Les 10 plus grandes erreurs

March 14, 2017

1/1
Please reload

Articles récents
Please reload

Chercher par mot-clé
Please reload

Me suivre
  • LinkedIn